Église Romane
XIIe siècle

04 70 45 06 95

Ouverte sur réservation

 

La paroisse de Rongères appartenait à l’ancien diocèse de Clermont et dépendait du prieuré de Souvigny, auquel elle a été confirmée par
le pape Eugène III en 1152.
Édifice roman très remanié au XVe siècle, l’église Sainte-Marie Madeleine est constituée d’une nef encadrée de bas côtés et se termine à l’Est par une abside en hémicycle prise, extérieurement, dans un chevet plat.

Au sud, une absidiole très profonde, en forte saillie et percée d’une baie gothique, est le seul vestige du chevet roman. Les voûtes sont en berceau plein cintre pour le vaisseau central et en quart de cercle dans les collatéraux.

Elles sont soutenues par d’épais supports renforcés au cours des siècles. Une frise de modillons à copeaux et billettes court sur les piliers de la nef, rappelant l’influence auvergnate.
Quelques chapiteaux romans sont ornés de feuillage.
Le clocher-porche date du début du XIXe siècle. Il précède la porte principale qui a conservé deux colonnes d’époque romane.
L’absidiole sud est couronnée à l’extérieur d’une ligne de modillons à copeaux soutenant la corniche. Des vestiges d’un cordon de billette apparaissent au dessus du cintre de la fenêtre sud.